72 - L'absence

Publié le par Kinou

 


L'absence

Le tango lent de ton sang dans mes veines
J'entends battre ta vie plus que la mienne
Quand la nuit rapproche ceux qui sont loins
Le matin prend ma place et je m'éteins

Nulle envie nulle pensée pour personne
L'absence a tout pris que l'on me pardonne
Quand on n'est même plus la moitié d'un
Comme un billet déchiré ne vaut rien

Les saisons ne sont plus que de passage
Les couleurs ont déserté mes images
Je reverrais tout quand tu seras là
Je repeindrais tout quand tu reviendras

Je reverrais tout quand tu seras là
Je repeindrais tout quand tu reviendras

Jean-Jacques Goldman

Publié dans Images et sons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ptitamour 13/02/2007 12:54

Ecrit sur un papier d'hôtel ou Jean-Jacques était en Allemagne pour Rose-Laurens
"Un matin, je vais prendre mon courrier dans la boîte aux lettres et, au milieu des courriers habituels, une enveloppe attire mon oeil, je l'ouvre tout en continuant de parler machinalement et je vois un bout de papier à en tête dans l'enveloppe. J'essaie de lire cette écriture en pattes de mouche, en me demandant vraiment ce que cela pouvait être. Finalement, je le donne énervée à Jean-Pierre qui lit tout, se décompose et me retend le papier : "Lis-le jusqu'au bout !". Je lis avec plus d'attention, notamment la signature : Jean- Jacques. Je suis restée sans réaction pendant un certain temps et, d'un seul coup, j'ai pris le papier et j'ai commencé à chanter ces mots sur la mélodie : "Le tango lent de ton sang dans mes veines". Et j'ai crié : "C'est le texte !"
une de mes préférées !!!
Ptitamour