213 - Mon ami Musset

Publié le par Kinou


Musset, c'est aussi, et pour moi c'est surtout de la prose géniale, un style unique, la perfection dans la synthaxe. Pas seulement des poèmes badins, mais des nouvelles comme "Emmeline", décrit par Balzac comme un chef d'oeuvre de la littérature moderne, et je suis d'accord ( Balzac se moque que je sois d'accord avec lui, je sais )...
J'ai trouvé dans une autre nouvelle de Musset, "Croisilles", un passage qui m'a plus qu'interpelé. Je le livre à ceux et celles qui pourraient mal interpréter mes réactions vives, mon sang trop bouillant et mon caractère trop entier. Je suis tout le contraire d'un dissimulateur, je réagis à tout comme je le sens, la raison n'est pas mon moteur, je suis un livre ouvert...
Faty le sait plus que d'autres, elle l'a compris et accepté mieux que personne, je lui en sais gré. S'il est vrai qu'il n'y a pas d'amour, seulement des preuves d'amour, merci pour toutes ces preuves que tu me donnes chaque jour, ma Rose, c'est plus qu'un homme peut raisonnablement espérer.
Voilà qui est dit...

Emmmeline, d'Alfred de Musset, extrait :

"Les étourdis ont un heureux défaut : ils se désolent aisément, mais ils n'ont même pas le temps de se consoler, tant il leur est facile de se distraire. On se tromperait de les croire insensibles ou égoïstes ; ils sentent peut-être plus vivement que d'autres, et ils sont très capables de se brûler la cervelle dans un moment de désespoir ; mais, ce moment passé, s'ils sont encore en vie, il faut qu'ils aillent dîner, qu'ils boivent et mangent comme à l'ordinaire, pour fondre ensuite en larmes en se couchant. La joie et la douleur ne glissent pas sur eux ; elles les traversent comme des flèches ; bonne et violente nature qui sait souffrir, mais qui ne peut mentir, dans laquelle on lit tout à nu, non pas fragile et vide comme le verre, mais pleine et transparente comme le cristal de roche."


Publié dans Nos messages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fatyrose 11/11/2007 19:49

tous les gens sensibles et profonds ,les evenements les traversent telle une fleche,mais juste la reaction qui differt,et c'est comme ca que les philosophes et les sages apprennes la vie et detectent son langage et dechifrent ses messages comme dis "paolo cauelo".....cheri tu es mon cristale que je protegerais a vie,.tu dois me faire decouvrire musset.je t'aime tel que tu es car je connais ce qui existe au dela de tes tempetes. 

Pénélope 11/11/2007 16:19

Je ne connaissais pas les nouvelles de Musset, ni même leur existence. C'est donc avec infiniment de bonheur que je découvre cet extrait, où nous devons être un certain nombre à nous reconnaitre. L'écriture et l'envie d'écrire les instants ne tombe-t-elle pas sous le coup des comportements décrits : garder la trace d'une flèche. Bises Penny

Kinou 11/11/2007 18:49

Alors c'est à découvrir absolument ! Musset est un génie de la synthaxe, je suis en arrêt devant sa prose... Mais tout celà est-il bien objectif... ?Garder la trace d'une flèche, c'est tout à fait ça."Frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie".... Toujours Musset.Bises.

muriel 11/11/2007 08:47

J'ai l'impression de me retrouver dans cet extrait mais vraiment , totalement

Kinou 11/11/2007 18:41

Bienvenue au club, Muriel !